Pourquoi un nouveau journal ?

A quoi sert Ebullitions

Alors que les kiosques regorgent de journaux et de magazines, pourquoi une petite équipe de militants s’est cru investie de la mission de noircir un peu plus de papier, surtout qu’ils sont tous écolos !

Au début de notre réflexion à la fin de l’année 2002, un constat s’impose à nous : la presse, mais aussi les médias en général sont univoques. Le petit Larousse dit « Qui conserve le même sens… ». Des médias qui donnent tous les mêmes informations. Certes dans des genres différents et avec quelques exceptions comme Le Monde Diplomatique, le Canard Enchaîné ou encore Charlie Hebdo ou la Décroissance.

Localement, c’est plus difficile à trouver, d’autant que depuis longtemps, nous n’avons qu’un seul quotidien local.

Information et réflexion

Dès l’origine, nous avons souhaité deux parties dans le journal : 4 pages de brèves locales et une double page centrale sur un sujet de fond.

A l’analyse des archives, les articles dénoncent souvent des états de fait, sont plutôt d’essence syndicale et écologique. On relate peu d’expériences réussies, il y a peu de positif. La centrale balaie des thèmes très variés (Voir la liste par ailleurs).

L’objectif du journal, c’est de transférer des informations qu’on ne trouve nulle part ailleurs et d’alimenter la réflexion des lecteurs.

Ebullitions, un journal inter-réseaux

Les auteurs, membres du comité de rédaction parlent de ce qu’ils connaissent. Nous souhaiterions donner davantage la parole aux associations, au secteur social, à l’humanitaire ou au culturel. Peu nombreux sont les lecteurs qui ont osé prendre la plume. Nous le redisons, le journal est ouvert à tous et pourrait servir d’interconnexion entre les réseaux qui parfois ont tendance à communiquer avec leurs seuls adhérents ou militants. Ainsi, Ebullitions ne ferait pas concurrence au bulletin interne ou à la feuille de chou qu’impriment périodiquement bon nombre d’associations.

Ça ne me déplairait pas que les cyclistes ou les pécheurs de Bourg Nature Environnement soient informés des activités d’Artisans du Monde, et réciproquement. On pourrait ainsi trouver des synergies qui pourraient devenir de nouvelles énergies.

Devenez auteurs

Ebullitions, c’est un peu l’auberge espagnole. On y trouve ce qu’on veut bien y apporter. Ebullitions doit être un journal collaboratif. Vous êtes lecteur, vous pouvez devenir auteur et distributeur. Vous avez un réseau de copains autour de vous, demandez-nous des numéros supplémentaires. Vous connaissez un lieu accueillant où poser quelques exemplaires, c’est possible (Voir bulletin de commande et d’abonnement par ailleurs).

En attendant bonne lecture. Et si vous avez manqué des numéros, consulter nos archives.

Charles Vieudrin
Membre du comité de rédaction